Agence & Philosophie


La genèse de LEU Réunion a été basée sur la volonté de ses fondateurs d’être des acteurs créatifs de l’aménagement afin de pouvoir offrir aux architectes, promoteurs et maîtres d’ouvrage un cadre règlementaire et conceptuel favorable à la production de la ville tropicale de demain. En effet il est indispensable que ce contexte soit adapté faute de quoi, aussi efficace que seront les projets, ils n’auront pas le même impact entre un environnement favorable ou non. LEU réunion a été et est toujours le laboratoire R&D des architectes et urbanistes qui l’ont créés. De nombreux chercheurs sont passés par l’agence, des partenariats scientifiques ou techniques sont construits, des recherches sont en cours, des actions de fond sont en permanence inscrites dans le cœur de l‘agence.

L’équipe


Image

Antoine PERRAU 
Co-gérant , Architecte, Expert QEB

Image

Michel REYNAUD
Co-gérant, Architecte, Paysagiste Urbaniste, Écologue

Image

Simon CHAUVAT
Ingénieur QEB

Image

Emmanuelle WAGNER
Paysagiste DPLG & Urbaniste

Image

Rapahël DA COSTA CASTRO
Urbaniste spé.Paysagiste

Image

Jocelyn MESCHENMOSER
Directeur LEU Nouvelle Calédonie

Image

Clara SAUTRON
Ingénieure QEB

Image

Maareva PAYET
Doctorante QEB

Image

Cyril BOUTTEFROY
VRD

Image

Audrey MEYNIER
Urbaniste

Image

Emilie BONHOMME
Assistante de direction

 
 
 
 
 

Notre travail s’est donc rapidement orienté de manière très forte sur des problématiques récurrentes de l’aménagement en milieu tropical à savoir :

  • La lutte contre l’îlot de chaleur urbain, en travaillant sur le couvert végétal, grande compétence de Michel Reynaud membre de l’APN et avec des appuis d’écologues en expertise ponctuelle ; mais aussi par une approche de l’aérologie urbaine ou l’expertise de Jacques Gandemer avec le support du laboratoire Eiffel est fondamentale.
  • La réflexion sur la gestion des eaux pluviales au plus près du chemin de la goutte d’eau : lutte contre l’érosion des sols, les inondations, la conservation de la perméabilité, l’infiltration des eaux à la parcelle, toujours en cohérence avec le projet paysager.
  • La place de la voiture dans la ville et par là la problématique des transports doux et en commun. Nous avons travaillé et travaillons sur plusieurs projets de TCSP sur l’île.
  • Le rôle du végétal au travers les matrices de biodiversité et la restauration écologique, là encore il s’agit d’une approche liée au territoire ou la reconstitution d’écosystèmes, les jardins collectifs et/ou ouvriers prennent un rôle fondamental dans la qualité de la ville, et le développement de la biodiversité.
  • La réflexion sur l’éclairage urbain, dans le respect de la nuit et du ciel Réunionnais, avec toutes les conséquences positives sur la vie nocturne des animaux, le respect des cycles des plantes mais aussi de la santé humaine.
  • La définition de villes et de territoires pertinents pour le devenir de la Réunion, au travers de la valorisation de la culture locale, de la mise en valeur de l’indispensable concept d’intensité dans un territoire réduit à forte pression démographique. La ville durable, accueillante, résiliente, douce, conviviale, confortable, fertile, productive … est la ville que LEU Réunion recherche contextuellement dans chaque projet, mais également, c’est la géographie d’ensemble sur le territoire qui nous interpelle, les forêts et les champs, les ravines et remparts sont d’indispensables partenaires agréés du milieu urbanisé. C’est d’ailleurs cette approche qui nous a conduits à participer à l’Eco-PLU de Saint pierre, afin d’y amener des réflexions à l’échelle d’un grand territoire communal.
L'ilet du centre, notre agence
Bureaux de LEU Réunion

Situé au 139 rue François Isautier à Saint-Pierre, LEU Réunion partage ses locaux avec l'agence LAB Réunion et LET Réunion.

L’ilet du Centre est lauréat du concours « Habitat solaire Habitat d’aujourd’hui 2009-2010 » dans la catégorie Logement collectif en outre-mer.

Il s’agit de la première réalisation Haute Performance Enérgétique (HPE) et Haute qualité environnementale (HQE) à vocation d’habitation sur notre île et est amenée à devenir un modèle pour les constructions futures grâce à son adaptation aux contraintes régionales, l’utilisation maitrisée de l’énergie et de la ventilation naturelle et l’usage de la végétation.
De plus, Le bâtiment a reçu la première prime ministérielle de tout les DOM pour ses installations photovoltaïque et fait figure d’opération exemplaire en matière de développement durable.